Call us on  +33 627755711

Home » Actualités » Weather’n’co. Le spot dans la poche © Le Télégramme

Weather’n’co. Le spot dans la poche © Le Télégramme

Publié le 21 juillet 2016 par Philippe Créhange. © Le Télégramme

Voile, prévision météo de haute précision avec Weather’n’co

Cinq passionnés de sports de glisse ont créé une application « made in Breizh » capable de donner avec précision les conditions météo de plus de 4.000 spots dans le monde.
 
Weather’n’co, dirigée par Nicolas Châtel à Langoüet (35), c’est l’histoire de cinq copains, passionnés de surf et de sports de glisse, qui décident de créer voilà maintenant deux ans une application « made in Breizh » capable de rivaliser avec WindGURU, la référence chez les surfeurs en matière de prévisions du vent. Nom de leur bébé : Weather’n’ride. Une appli capable de donner avec précision les conditions météorologiques et océanographiques de plus de 4.000 spots dans le monde.
– Plus d’information sur http://www.letelegramme.frLe Télégramme, l'info vous suit partout  

Propre système de modélisation
Parmi les associés, Yann Amice, marin et ancien météorologiste océanographe au centre de développement interarmées à Toulouse. Un homme qui a fourni en données météo Gilles Lamiré pour The Transat, avec le succès que les fondus de voile connaissent. Yann Amice a aussi conseillé l’équipe de France de voile olympique et accompagne encore aujourd’hui sur le plan météo celle de ski, qui partira en Corée pour les JO de 2018.
 
Températures, précipitations, taux d’humidité, direction et force du vent… l’application est mise automatiquement à jour plusieurs fois dans les 24 heures. Avec une spécificité : aller au-delà du standard mondial, fixé à 27 km de résolution, pour atteindre les trois kilomètres. « C’est une information simple mais avec une couche de haute-technologie en dessous, fait remarquer Yann Amice. On récupère des données mondiales mais on a notre propre système de modélisation, permettant même de descendre jusqu’à 1 km de résolution. » Et le passionné de glisse de filer la métaphore culinaire : « la farine – les données – elle est la même pour tout le monde. Mais le gâteau, à la fin, n’a pas le même goût. » Toute l’interface de Weathernride va être retouchée, toujours dans le souci de la simplicité pour l’utilisateur final. La Torche, Quiberon, Crozon, la baie de Lancieux pour les adeptes du kitesurf, le Sillon à Saint-Malo… Les amateurs de glisse peuvent désormais préparer confortablement leur sortie. « L’objectif est d’apporter du neuf dans le paysage, avance le cofondateur. 2colour_squareLes Néo-Zélandais de Metocean Solutions vont, par exemple, venir travailler avec nous sur la partie marée. »
 
Projet haute résolution à Saint-Malo
Face à ses concurrents, Weather’n’ride veut aussi révolutionner la partie graphique, pour apporter du confort dans l’usage de l’application. « À Saint-Malo, on espère sortir une carte haute résolution à la rentrée. On y travaille avec la ville. » De quoi accroître la notoriété de l’appli, dont le meilleur des ambassadeurs reste… le bouche-à-oreille. Car plus il y aura d’utilisateurs, plus le modèle pourra trouver son équilibre grâce à la publicité. Même si, Yann Amice le concède, ce n’est pas grâce à l’application que ces entrepreneurs de la glisse comptent devenir millionnaires. Cela reste d’abord et avant tout une aventure entre potes.© Le Télégramme – Plus d’information sur http://www.letelegramme.fr/economie/weather-n-co-le-spot-dans-la-poche-21-07-2016-11155178.php

Comments are closed.